Traduction française : peinture gestuelle.

Ce terme proposé en 1951 par le critique américain Rosenberg désigne une attitude artistique qui privilégie l'acte physique de peindre, souvent la rapidité d’exécution, l'engagement physique du peintre, la gestualité, éliminant toute suggestion figurative. "Ce qui devait passer sur la toile n’était pas une image, mais un fait, une action".

 


 

Retour au glossaire