Réalisation plastique dont le caractère principal est dû à un contraste entre le clair et le foncé.

Dans le cas le plus radical, il s’agit d’une composition construite essentiellement à partir d’une gamme, c’est-à-dire à partir des différents tons d’une même couleur. Ce terme désigne l’effet obtenu en combinant les tons clairs et les tons foncés, les effets d’ombre et de lumière, les zones claires et les zones foncées, de façon à les faire valoir les unes par les autres. Ce contraste, en figurant les ombres et les lumières, a souvent été utilisé par les peintres pour suggérer l’espace.

 

Cet éclairage semble faire sortir les formes de la pénombre. De nombreux peintres en ont fait un mode d’expression privilégié : Caravage, qui accentue ainsi la tension dramatique dans ses tableaux ou Georges de La Tour, qui en exploite toutes les possibilités en éclairant ses figures avec la lueur d’une flamme. Rembrandt utilise le clair-obscur différemment : il adoucit les contours et crée une atmosphère mystérieuse, propice à la méditation.


Retour au glossaire

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer