Mouvement né à New York dans les années 60, et souvent associé à l’artiste américain Joseph Kosuth. La réalisation de l’œuvre passe après le concept ; sa matérialité est moins importante que les intentions qui ont présidé à sa conception. L'idée de l'oeuvre, son concept est plus important que sa réalisation matérielle.

Il convient donc, pour le regardeur, de s’intéresser tout autant au travail préparatoire qu’à la réalisation matérielle de ce qui est présenté. L’artiste ne s’intéresse plus ni à la représentation, ni à l’expression mais à l’idée même de l’art.

En 1967, Sol LeWitt, donne cette définition de l'art conceptuel : "Quand un artiste adopte une forme conceptuelle d'art, cela signifie que tout est prévu et décidé au préalable et que l'exécution est affaire de routine. L'idée devient une machine qui fait l'art. [...] L'art doit engager l'esprit du regardeur plutôt que ses yeux ou ses émotions. [...] Les idées peuvent s'énoncer par des nombres, des photographies, des mots, ou tout autre moyen, peu importe...". Sol LeWitt, Paragraphs on Conceptual Art, Artforum, juin 1967.

 

Dossier ressource du Centre Pompidou Paris

 


Retour au glossaire

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer