Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (200000 fantômes_traduction.pdf)200000 fantômes_traduction.pdf28 Ko

 Voir le livret de visite

 

Le film d'animation en lien avec une oeuvre de l'exposition :

200 000 Fantômes de Jean-Gabriel Périot, court-métrage de 10 minutes, 2007

Le A-Bomb Dome est le nom d'un ancien centre d'affaires japonais devenu le symbole de la destruction de la ville d'Hiroshima par la bombe atomique américaine en 1945. Construit en 1915, c'est le seul bâtiment à être resté debout dans l'entourage immédiat du lieu de l'explosion. Le A-Bomb Dome n'a jamais été restauré ; demeuré tel qu'au jour du bombardement, il est très vite devenu le monument souvenir des centaines de milliers de mort du 6 août 1945.

Le film est composé de photographies provenant de sources hétéroclites (fonds publics, archives de la ville, photographies de particuliers, clichés que le réalisateur a lui-même réalisés sur place) pour parvenir, à partir de fragments de mémoires individuelles, à (re)construire une mémoire collective. Entre photographie et cinéma émerge le couple mémoire-oubli : trace, de la fixation d’un instant et devenir, mutation, flux (d'images). A mettre en relation avec les paroles de la chanson accompagnant le film (à voir en pièces jointes. Merci à Charlotte Henrionnet pour sa traduction !)

Oeuvre d'Aida Makoto (paravent avec deux monuments : Mémorial de la Paix à Hiroshima (Dôme de Genbaku) et Parthénon d'Athènes).
Personne ne connaît le titre (L'image de guerre revient), 1996
Écrans coulissants à quatre panneaux (fusuma), charnières, nappe en vinyle, émail, 178.4 x 272.4 cm

Makoto Aida est l'une des figures importantes du courant néo-pop japonais, surtout connu pour ces peintures provocantes influencées par la culture otaku, fondée sur l'univers des mangas et des films d'animation. Pour Aida, la guerre et ses conséquences constituent le sujet de ce qu'il écrit et peint. Le Dôme symbolise le souvenir, la trace d'une catastrophe et le Parthénon, une icône (un symbole) de la permanence de la culture.