Le trattegio (ou tratteggio) consiste à utiliser de fines hachures pour construire un modelé, indiquer des ombres et des lumières, nuancer des couleurs.

Album de Pierre Jacques, folio n°41 : Vénus Médicis, Reims (1520-1596). Dessin de la Renaissance. http://expositions.bnf.fr/renais/grand/026bis.htm 

Cette méthode est d’ordinaire utilisée dans la gravure, le dessin au crayon ou les fresques et également dans la restauration d'oeuvres pour combler les lacunes car les retouches restent visibles pour un oeil rapproché, mais s’intègrent parfaitement à l’oeuvre avec une certaine distance.

Ce phénomène est purement physique, avec la proximité, l’oeil perçoit les détails et décompose les hachures, alors qu’avec la distance, l’oeil recompose un ensemble parfaitement intégré. De cette manière, le restaurateur peut compléter des parties manquantes de l’oeuvre sans pour autant devoir les inventer ou les recréer. Acte qui serait totalement contraire à l’éthique de la restauration d’oeuvre d’art (3 points : la restauration doit être visible, être réversible, et de même nature (pigments identiques par exemple)). 


Retour au glossaire