Imprimer

Une cariatide est une statue de femme drapée et debout, dont la tête sert de support à un entablement, une architrave ou une corniche.
Dans un ensemble architectural ou dans un meuble, elle s'emploie à la place d'une colonne ou d'un pilastre. Elle a un rôle architectonique = elle sup-porte une masse

Parfois leurs bras ne sont figurés que par des tronçons : le bas du corps se termine souvent en gaine. Lorsque les cariatides portent sur la tête une corbeille formant un chapiteau, on les appelle canéphores.
Lorsque le personnage est représenté par un homme, la cariatide prend le nom d'Atlante ou de Télamon, sorte d'Hercule soutenant l'architrave sur ses épaules courbées.

La cariatide au fil des siècles

Les cariatides viennent de l'architecture grecque. Celles du temple de Pandrose ou Pandrosium d'Athènes représentent des figures de femmes supportant sur leurs têtes des corbeilles de fruits. Elles datent de la fin du Ve siècle avant Jésus-Christ.

Les artistes de la Renaissance ont tirés un excellent parti de l'utilisation des cariatides, comme en témoignent celles du Louvre sculptées par Jean Goujon.

 

Exemple de cariatides dans l'architecture grecque

Cariatides de l'Erechthéion situées dans l'Acropole d'Athènes. Sur le site, ce sont des copies, les vraies cariatides sont situées dans le musée de l'Acropole.

Cariatides de Jean Goujon, musée du Louvre

La Salle des Cariatides, construite par Pierre Lescot de 1546 à 1549 doit son nom aux quatre figures féminines sculptées par Jean Goujon en 1550 pour soutenir la tribune des musiciens.

 

Atlantes et cariatides de Pierre Puget

Nommées cariatides, ces figures sont en fait des atlantes. Hôtel de ville, port de Toulon

     

Cariatides dans une gaine de Carrier-Belleuse


Théâtre de la Renaissance, Boulevard Saint-Martin Paris Xème, Cariatides (1872) d'Albert Carrier-Belleuse

 


Retour au glossaire