L’idée de consacrer un crédit spécial à la réalisation de décorations monu­mentales dans les grandes construc­tions entreprises par l’État s’est concrétisée en 1936. La règle du 1 % n’est cependant constituée qu’en 1951 et ne concerne que les construc­tions des établissements scolaires.

Son élargissement à l’ensemble des constructions nouvelles et des ouvrages destinés à rehausser l’inté­rêt esthétique des édifices publics et de ses abords impose à tous les maîtres d’ouvrages la commande ou l’acquisition d’une ou plusieurs œuvres d’art, avec le soutien logis­tique du ministère de la Culture.

Le 1% artistique dans les constructions publiques : expression de la volonté publique de soutenir la création et de sensibiliser nos concitoyens à l'art de notre temps, « l'obligation de décoration des constructions publiques », communément appelée « 1% artistique » est une procédure spécifique de commande d’œuvres à des artistes qui s'impose à l’État, à ses établissements publics et aux collectivités territoriales.
Depuis 1951, ce dispositif a donné lieu à plus de 12 400 projets se déployant sur l'ensemble du territoire et sollicitant plus de 4 000 artistes. Par la typologie des équipements concernés (bâtiments scolaires, commissariats, palais de justice...), le « 1% artistique » atteint un public très large et qui n'est pas nécessairement familier des lieux d'exposition.

Détails sur le site du Ministère de la Culture : https://www.culture.gouv.fr/Aides-demarches/Dispositifs-specifiques/Le-1-artistique

Loading...

 


Retour au glossaire