Imprimer

Terme polysémique.

En photographie

Image photographique obtenue sans utiliser d'appareil photographique, en plaçant des objets sur une surface photosensible (papier photo ou film) et en l'exposant ensuite directement à la lumière. Synonyme : rayogramme ou rayographie.

May Ray découvre par accident en 1922 le procédé du photogramme qu’il nomme rayographie ou rayogramme, allusion à son nom (Ray) et à la technique de la radiographie aux Rayons X, procédé scientifique qui fascine et inspire les avant-gardes surréalistes.

Selon Man Ray le rayogramme est une « Photographie obtenue par simple interposition de l’objet entre le papier sensible et la source lumineuse. Saisies aux moments d’un détachement visuel, pendant des périodes de contact émotionnel, ces images sont les oxydations de résidus, fixés par la lumière et la chimie, des organismes vivants ». Ces impressions directes de formes d’objets constituent pour Man Ray un équivalent photo de l’écriture automatique chère à Breton et aux surréalistes.

Man Ray a obtenu sa première rayographie, en 1921. Il avait posé un thermomètre, un verre gradué et un entonnoir sur du papier sensible, avant d'allumer la lumière par mégarde. Et voilà que les formes de ces trois objets s'étaient imprimées en blanc sur les feuilles noires.

Au cinéma

Le photogramme est la plus petite unité de prise de vue, l'une des images fixes élémentaires dont un film est constitué, à raison de 24 images par seconde à la cadence normale de prise de vues.

Peter Hutton, photogramme extrait de New York Portrait: Part I [Portrait de New York : Partie I], 1978-1979
Canyon Cinema, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris


 

Retour au glossaire