Qu'est-ce qu'un dispositif en art ?

Ensemble d’éléments (espace architectural, éléments de design, luminosité, mise en scène, décors, discours, modalités de présentation, d'accrochage, de monstration, ...) agencés pour une oeuvre en vue de donner à (la) penser, à (la) voir, à (la) ressentir, et à (en) parler.

 

Qu'est-ce qu'un expôt, une exposition ?

Un expôt (terme francisé en 1976) désigne un élément mis en exposition, quelle qu'en soit la nature et la forme, qu'il s'agisse d'une vraie chose, d'un original ou d'un substitut, d'une image ou d'un son. Un simple objet de musée ou installation complexe sont des expôts (tout ce qui peut être exposé).

 

L'exposition peut être temporaire, éphémère, permanente, monographique, collective, retrospective, itinérante, thématique, en diorama, en reconstitution, scénographiée, d'interprétation (technique muséographique venue des USA et du Canada), périodique. 

« Au  sens  le  plus  général,  l’exposition  est  un  moyen  de  communication;  elle  constitue un discours, elle est porteuse de sens. Son concepteur doit la construire  de  telle  manière  qu’elle  oriente  le  visiteur  vers  l’objet,  spatialement,  mais  aussi  conceptuellement […]. L’exposition ne peut donc jamais se réduire, uniquement et  directement à un simple dispositif instrumental mettant en  relation le visiteur avec  les choses exposées. Une caractéristique fondamentale du média exposition est le  rôle  essentiel  laissé  au  récepteur  —  le  visiteur  —  dans  la  structure  du  sens ». Jean DavallonL’exposition à l’œuvre, Paris, 1999 https://www.mcc.gouv.qc.ca/fileadmin/documents/publications/ssim-guide-realiser-exposition.pdf page 13

 

et donc, qu'est-ce qu'un dispositif d'exposition ?

Le dispositif d'exposition est pensé une fois le processus de création terminé, par l'artiste, le scénographe, le commissaire d'exposition, le conservateur de musée. Parfois les artistes participent au choix des dispositifs d'exposition (par exemple William Kentridge ou d'autres artistes scénographes) mais pour tous les artistes décédés, les dispositifs d'exposition sont mis en oeuvre par d'autres personnes, avec pour objectif de valoriser l'oeuvre aux yeux du public par un cadre, un piédestal, un socle, un affiche, le cartel, le vernissage, une scénographie, une mise en espace, une mise en scène, une théâtralisation.

Le dispositif n'est pas nécessairement pensé par l'artiste, ni intégré au processus de création mais imaginé a postériori, une fois l'oeuvre terminée et donnée à voir, cédée, léguée, achetée, prêtée, ...

 

 

Quelles différences avec les dispositifs de monstration et d'exposition ?

Le dispositif de monstration désigne tout moyen mis en oeuvre pour montrer une réalisation artistique ou un objet. Le dispositif de monstration peut être déterminé par l'artiste (dans son atelier), le collectionneur privé (dans sa demeure), le cinéaste (séquence filmique), le journaliste (reproduction photographique ou video dans son article), le marchand, le critique d'art, le commissaire priseur ... Le dispositif de monstration n'a pas nécessairement d'objectif expositionnel (lié à une exposition muséale), il peut être documentaire ou commercial ou publicitaire.

 - pas nécessairement avec portée artistique (dans choix du lieu, de l'objectif)

 

 

Le dispositif de présentation peut se définir comme un ensemble de moyens (matériels comme les modalités d'accrochage, de positionnement sur un socle, dans un cadre, ... et immatériels comme la direction, l'intensité, la couleur de la lumière, les textes accompagnant, ...) pour donner à voir une oeuvre, l'offrir au public selon des choix, pensés par l'artiste, lors de son processus de création. C'est un dispositif d’exposition de l’œuvre pensé dès la conception de cette dernière. 

L'artiste dans son processus de création, intègre la manière dont sa création devra être donnée à voir.

 

Voir aussi cet article : http://www.profartspla.info/index.php/cours-2/autres-tous-niveaux/1748-du-dispositif-de-monstration-au-dispositif-d-exposition 


Retour au glossaire