L’estampage désigne plusieurs variantes techniques.

C’est une technique de reproduction qui donne des estampes en relief (à ne pas confondre ace les estampes gravées) par impression d’argile dans un moule en creux ou d’une feuille de papier sur une plaque gravée. L’estampage est une technique artistique utilisée en sculpture ou sur papier épais pour donner une forme en relief en faisant l'empreinte d’une matière dure dans une matière malléable.

En Chine ancienne, il existe une variante de cette technique par la reproduction en frottis sur un papier spécial d’une œuvre qui primitivement n’était pas destinée à cet usage : bas-relief funéraire, inscription gravée dans la pierre (copies anciennes de peintures au trait, disparues). Cette technique est proche du frottage très utilisé par des artistes comme Max Ernst. Parce que cette technique permet une reproduction rapide des éléments en relief, des stèles portant les calligraphies de classiques chinois ont été conçues spécifiquement pour l'utilisation en estampage.

L’estampage est aussi une technique d’impression en relief ou en creux d’une empreinte reproduite sur une feuille (papier, carton, cuir, tôle…). L’estampage associe à la fois la technique du poinçon et du matriçage, en venant apposer la forme de la matrice sur une feuille. On parle de gaufrage lorsque cette technique de déformation par estampage est utilisée sur du papier, du tissu ou du carton relativement fin pour obtenir des motifs d'impressions en relief. Le timbrage associe l’estampage et des tracés à l’encre.

L’embossage, autre variante très proche, est la version artisanale de l’emboutissage, qui s’applique le plus souvent à de la tôle. L’embossage se distingue du « repoussé » qui est une technique employée en orfèvrerie (plaques de métal à repousser) ou en reliure (sur le cuir).

 


Retour au glossaire

Enregistrer