Jusqu'au XVIIème siècle, le choix d'un accrochage "cadre à cadre" ou à "touche-touche", dit "accrochage musée" ne pose pas la question de la couleur entre les expôts puisque l'espace entre eux est inexistant.

Exemple d'accrochage à touche-touche : Exposition à la Royale académie de Londres, Le Salon au XVIIIe siècle à Somerset House, par Thomas Rowlandson, 1808, dessin 24.7 × 29 cm

On comprend pourquoi la couleur des murs est sans importance !!!

 

 

Avec les changements de goût, d'esthétique et l'évolution des dispositifs d'exposition, la couleur des supports va se poser.

La couleur des murs est un bon objet de réflexion pour introduire à la vaste question de la présentation des œuvres d’art dans un musée.

Voici différents choix :

- le white cube VS les murs colorés 

- la réhabilitation, la reconversion, avec les supports laissés "dans leur jus" ou pas