Jonathan Djob Nkondo fait évoluer son personnage dans un monde de formes, de couleurs et d’espaces négatifs.

Ce voyage appelé « The Last Exhibition » porte un message fort qui nous éclaire sur la façon dont on peut recevoir les oeuvres abstraites.