Concours de la BNF

http://classes.bnf.fr/rendezvous/concours.htm

Chaque élève réalise une production. Une fois tous les travaux mis en ligne, la classe votera pour le travail qui sera proposé au concours.

Toutes les formes, graphiques, photographiques, audiovisuelles, sonores, olfactives, multimédia… sont possibles.

Lire le règlement : http://classes.bnf.fr/rendezvous/pdf/paysage_reglement.pdf

4 critères de réussite (pour le concours) et d'évaluation :
• L’inventivité, l’imagination dont les élèves auront fait preuve tant dans les écrits que dans les productions graphiques.
• L’intérêt des propositions développées en termes de réflexion sur le paysage, sur la relation de l’individu à celui-ci, sur ce qui peut le constituer jusqu’à sa représentation.
• La richesse du projet pédagogique réalisé avec les élèves.
• La qualité esthétique de l’objet produit.

 

Cinq approches vous sont proposées : mixez-les et déclinez-les à votre convenance pour composer votre création de classe.

« Transformons le paysage » : une approche poétique

À la manière des artistes du Land Art, faites entrer l’insolite dans le paysage, introduisez des objets imprévus, jouez sur les changements d’échelle, inventez des paysages purement imaginaires par dessins, peintures, collages... Accompagnez vos créations de textes poétiques, de haïkus, d’aphorismes...

 

« Démultiplions le paysage » : une approche en série

Un même paysage au fil des mois et des saisons, un même cadre à diverses heures de la journée ou des années plus tard. On peut aussi rendre compte des variations du paysage au fil d’un itinéraire : le long d’une route, d’un fleuve, du trajet en train, ou jouer sur les séries thématiques...

 

« Racontons le paysage » : une approche narrative

Introduisons des personnages dans un paysage, ajoutons-y quelques péripéties, que se passe t- il ? De quelle manière le cadre influence-t-il le scénario ? Le résultat pourra prendre la forme d’une bande dessinée, d’un roman-photo, d’un film d’animation...

 

« Ressentons le paysage » : une approche sensible

Regarder un paysage provoque à coup sûr des émotions. Et l’explorer, c’est entendre ses musiques, ses bruits, ses silences... C’est aussi le sentir avec tous ses éventails d’odeurs. C’est également le toucher dans toutes ses matérialités douces, âpres, rugueuses, froides... Et puis, un paysage se goûte en 1001 saveurs en fonction de sa géographie. Les réalisations multi-sensorielles, proposant des matières, des sons ou des odeurs, sont donc les bienvenues.

 

« Habitons le paysage » : une approche corporelle

Puisque l’homme s’inscrit dans le paysage et le transforme, jouons le jeu jusqu’au bout ! Projeter son corps dans le paysage, photographier son ombre comme une partie intégrante de la composition, laisser sa trace dans le sable, c’est encore une manière de s’inscrire corporellement dans le paysage. Une démarche qui peut aller jusqu’au point où, en jouant sur les zooms et les jeux d’échelles, le corps devient lui-même paysage.

 

Des ressources

Des ressources en ligne (expositions virtuelles, dossiers, albums, vidéos...) autour du paysage, de son histoire et ses différentes représentations, regroupées à l’adresse suivante :

http://classes.bnf.fr/paysage