Ce cours est un corrigé du bac blanc n°1 :

Cous sur le site du musée du Louvre : https://www.louvre.fr/clefanalyses/faire-tres-grand-ou-faire-tres-petit 

Échelle : Rapports de grandeur. Relation entre la taille réelle des choses et leur représentation dans l’œuvre d’art ; relation entre la taille d’une esquisse et la taille de l’œuvre définitive ; relation entre la reproduction réduite d’une œuvre et l’œuvre originale.
 
Format : Formes et dimensions (hauteur sur largeur ou diamètre) des livres, photographies, papiers, panneaux, châssis et cadres. Dans le commerce, échelle fixe et normalisée de dimensions des châssis, panneaux et cadres, divisés en trois catégories selon le genre de peinture : le format figure (rectangle proche du carré)  le format marine (rectangle plus allongé) et le format paysage (rectangle intermédaire).
Grandeur nature : Qui a des dimensions équivalentes aux dimensions naturelles (échelle 1). Une figure humaine grandeur nature mesure entre 1m60 et 1m80.
Miniature : Art qui découle de la technique de l’enluminure, où l’utilisation d’un pigment rouge, le minium, pour orner les manuscrits a donné le mot miniature. Né au XVIe siècle, la miniature est réalisée avec de la gouache ou de l’aquarelle sur parchemin, velin ou ivoire et parfois avec de la peinture émaillée sur cuivre, pour une oeuvre de petit format sur un objet de valeur, le plus souvent ovale ou rond, ne dépassant pas le décimètre carré

Monumental : Qui a les caractères d'un monument par ses grandes dimensions. Le monumental est aussi une catégorie esthétique : un style, une œuvre, une forme d'art qui joignent à la grandeur matérielle un caractère imposant et majestueux où les formes d'ensemble sont plus importantes que les détails du décor. Plus grand que la taille humaine. 

cf : Eriger un monument = faire acte de mémoire donc Oeuvre monumentale = oeuvre mémorable. 

https://youtu.be/_tdlLiFQ_8M 

 

Une référence incontournable pour aborder le rapport d'échelle, le monumental : les sculptures de Ron Mueck