Méthodologie : définition + 1 ou 2 référence(s) artistique(s) en exemple, expliquée(s) en 180 seconde (1 minute = définition, 1 minute = 1 oeuvre, 1 minute = 1 oeuvre). 

Prévoir l'accompagnement audio-visuel (voix off, dialogue, captation vidéo, ...). Attention ! à bien prononcer les noms, bien articuler, à la syntaxe, aux accords...  

Entrées de programme au lycée en spécialité

Exemples de capsules vidéos de 180 secondes réalisées par les élèves (en binôme) avec Adobe Spark. 

https://spark.adobe.com/fr-FR/sp/ (identifiant de connexion affiché au tableau).

Voir le tutoriel sur l'utilisation d'Adobe Spark :

Flashcard de révision en culture artistique (oeuvres vues en classe, en DM, en bac blanc, ...)

La représentation, ses langages, moyens plastiques et enjeux artistiques

Le dessin : diversité des statuts, pratiques et finalités du dessin.

 

Appréhension et compréhension du réel : observer, enregistrer, transposer, restituer…

 

Intention et communication : élaborer, prévisualiser, diffuser un projet ou une réalisation…

 

Expression et création : pratique artistique en soi, variété des approches, des moyens, jeux sur les codes…

 

L’artiste dessinant : traditions et approches contemporaines, modalités introduites par le numérique.

 

Outils du dessin conventionnels, inventés, détournés : continuité, adaptations, réinventions…

 

Extension du dessin : diversité des supports, des échelles, virtualité, espace ou paysage comme matériaux du dessin

 

Relation du corps au dessin : affirmation ou mise à distance du geste, de l’instrument, de la trace…, possibilités ouvertes par les machines, les technologies numériques…

 

Rapport au réel : mimesis, ressemblance, vraisemblance et valeur expressive de l’écart.

 

Représentation du corps et de l’espace : pluralité des approches et partis-pris artistiques.

 

Représentation et création : reproduction, interprétation, idéalisation, approches contemporaines, apports de technologies…

 

Moyens plastiques et registres de représentation : volonté de fidélité ou affirmation de degrés de distance au référent…

 

Conceptions et modalités de la représentation de l’espace et du corps dans les arts du monde : comparaisons, associations, métissages de différentes cultures…

 

Conceptions et partis-pris de la représentation du corps : déterminants culturels, philosophiques, esthétiques…, diversité des choix techniques, des regards, des interprétations…

 

Questions éthiques liées à la représentation du corps : questions des stéréotypes, des tabous…

 

Conceptions de la représentation de l’espace : déterminants culturels des grands systèmes perspectifs, permanences et renouvellements…

 

Modalités de la suggestion de l’espace : illusion de profondeur et d’étendue, systèmes non perspectifs, apports du numérique…

 

La figuration et l’image, la non-figuration

Figuration et construction de l’image : espaces narratifs de la figuration et de l’image, temps et mouvement de l’image figurative.

 

Rhétoriques de l’image figurative : symbolisation, allégorie, métaphore, métonymie, synecdoque

 

Espaces propres à l’image figurative : le format, l’espace déterminé par des appareils de prise de vue, espaces contenus par l’image elle-même…

 

Dialogues de l’image avec le support, l’écrit, l’oral : diversité des supports, inscription dans un lieu, plus ou moins grande interaction avec des énoncés écrits ou oraux…

 

Dispositifs de la narration figurée : depuis la tradition de la fresque et du polyptyque jusqu’aux dispositifs multimédias, inscription dans un espace architectural…

 

Dialogues entre narration figurée, temps, mouvement et lieux : temps et mouvement réels ou suggérés, temps de la production, de la présentation, de la réception, l’éphémère, mouvement du spectateur…

 

Passages à la non-figuration : perte ou absence du référent, affirmation et reconnaissance de l’abstraction.

 

Détermination de l’abstraction : stylisation, symbolisation, autoréférentialité, modernité…, conceptions issues des traditions occidentales et des autres cultures du monde…

 

Systèmes plastiques non figuratifs : couleur, outil, trace, rythme, signe…

 

Processus fondés sur les constituants de l’oeuvre ou des langages plastiques : autonomie de la forme plastique, conceptions de l’oeuvre fondées sur différentes combinaisons géométriques, gestuelles, organiques, synthétiques…

 

La matière, les matériaux et la matérialité de l’œuvre

Propriétés de la matière et des matériaux, leur transformation : états, caractéristiques, potentiels plastiques.

 

Valeur expressive des matériaux : attention aux données matérielles et sensibles de l’œuvre, primauté du langage plastique des matériaux…

 

Matières premières de l’oeuvre : états et usages de la matière dans une création plastique…

Caractéristiques physiques et sensibles de la matière et des matériaux : potentialités plastiques de la rigidité, souplesse, élasticité, opacité, transparence, fluidité, épaisseur, densité, poids, fragilité…

 

Modalités et effets de la transformation de la matière en matériaux : matières et matériaux transformés, fabriqués, amalgamés dans une visée artistique…

 

Matériaux de la couleur et couleur comme matériau de l’oeuvre : exploitation de la matière colorée, aspects sensoriels, rapports à la perception, à l’espace

 

Élargissement des données matérielles de l’œuvre : intégration du réel, usages de matériaux artistiques et non-artistiques.

 

Extension de la notion de matériau : données numériques, sons, gestes, lumière, mots, idées… Reconnaissance artistique et culturelle de la matérialité et de l’immatérialité de l’œuvre : perception et réception, interprétation, dématérialisation de l’œuvre.

 

Introduction du réel comme matériau ou élément du langage plastique : matériaux artistiques et non-artistiques, collages d’images et d’objets, stratégies du ready-made

 

Traitements et usages de la lumière dans une pratique plastique : lumière naturelle ou artificielle comme matériau…

 

Autonomie de la lumière : lumière comme médium exclusif…

 

Renouvellements de l’œuvre : pratiques sociales, évènements, gestes, rites, happenings comme sujets des œuvres et moyens d’expression des œuvres…

 

Question de la cohérence plastique : traitement des données matérielles de l’oeuvre visant l’homogénéité ou le composite

 

Valeur artistique de la réalité concrète d’une création plastique : présence physique de l’oeuvre, sa possible immatérialité…

 

Question de l’authenticité de l’oeuvre : valeurs artistiques, sociales, symboliques de la matérialité, de la dématérialisation, et leurs évolutions…

 

La présentation de l’œuvre 

Conditions et modalités de la présentation du travail artistique : éléments constitutifs, facteurs ou apports externes.

 

Pratiques de l’in situ, du ready-made : prise en compte des caractéristiques des espaces, gestes artistiques et statuts de l’œuvre au regard du lieu de présentation

 

Prise en compte de données intrinsèques et d’éléments extrinsèques à l’oeuvre : supports, matériaux, formats, le pérenne, l’éphémère…

 

Fonctions des dispositifs traditionnels de la présentation de l’oeuvre : modalités du cadre, du socle, de la cimaise confrontées aux dispositifs contemporains de présentation

 

Sollicitation du spectateur : stratégies et visées de l’artiste ou du commissaire d’exposition ou du diffuseur (éditeur, galeriste...).

Articulation, sons diminués en fin de phrase, phrase coupée

Accentuation de la perception sensible de l’oeuvre : mobilisation des sens, du corps du spectateur…

 

Rapport au contexte de présentation et de diffusion : dispositifs favorisant l’interaction avec l’oeuvre, la participation à sa réalisation…

 

La monstration et la diffusion de l’œuvre, les lieux, les espaces, les contextes

 

Contextes d’une monstration de l’œuvre : lieux, situations, publics.

 

Les lieux non spécialisés et les monstrations éphémères : espace architectural ou naturel, privé ou public, institutionnel ou non, patrimonial ou non, manifestations d’artistes ou de collectifs dans les divers cadres offerts par des biennales, des festivals…

 

Atelier d’artiste et monstration de l’oeuvre entre pairs ou à des spécialistes : continuité et évolution de la notion d’atelier, individuel ou partagé, présentation de l’oeuvre dans son espace de production…

 

Monstration à un public large ou restreint dans des espaces spécialisés : inscription de l’oeuvre dans un espace pensé pour sa monstration, rapport à l’architecture

 

Fonctions et modalités de l’exposition, de la diffusion, de l’édition, dispositifs et concepteurs : visées, modalités, langages.

 

Évolution des concepteurs d’exposition et de la diffusion des œuvres : artistes commissaires d’exposition et commissaires d’exposition-auteurs, dimensions créatrices de l’exposition, partis-pris et engagements…

 

Diffusion d’une création par l’exposition, l’édition, le numérique : finalité d’une pratique, formalisation d’une démarche, choix spécifiques de supports, d’espaces, de modalités de partages…

 

Élaboration, écriture et formalisation de l’exposition : étapes, langages et outils de la conception d’une exposition, compétences et ressources associées…

 

Mises en espace, mises en scène, scénographies : partis-pris plastiques, place du public, guidance ou liberté du spectateur…

 

La réception par un public de l’œuvre exposée, diffusée ou éditée 

Monstration de l’œuvre vers un large public : faire regarder, éprouver, lire, dire l’œuvre exposée, diffusée, éditée, communiquée.

 

Données et modalités d’une médiation : plan de salle, texte, visite commentée, animation, récit, atelier

 

Élargissement des modalités et formes de monstration, de réception de l’oeuvre : diversité des relations entre oeuvre et spectateur de la contemplation à l’action…

 

Démultiplication des formes de monstration et diffusion : l’imprimé, l’objet, l’écran, les supports numériques, l’accès en ligne, leur combinaison dans les pratiques contemporaines…

 

L’exposition comme dispositif de communication ou de médiation, de l’œuvre et de l’art : écrits, traces et diffusions, formes, temporalités et espaces.

 

Diversité des espaces et des temporalités de l’exposition : musée, galerie, modalités du white cube et de la black box, espace virtuel et réalité augmentée, temps réel et temps différé de l’exposition…

 

Soutiens à l’affirmation de l’oeuvre : développer du sens par le dialogue des oeuvres, rôle des énoncés et des récits pour sous-tendre une intention…

 

Diversité des écrits sur l’oeuvre et autour de l’oeuvre : signatures, titres, cartels, descriptifs, notices de montage, déclarations d’intention, invitations, tracts, communiqués de presse, catalogues…

 

Questions de l’accroche et de la trace de l’exposition : invitation, tract, affiche, mémoire ou images de l’exposition…

 

L’idée, la réalisation et le travail de l’œuvre

 

Projet de l’œuvre : modalités et moyens du passage du projet à la production artistique, diversité des approches.

 

Structuration d’une intention et d’un projet en vue de réaliser l’oeuvre : fonctions et potentialités variées des étapes du processus de création…

 

Langages et supports de communication de l’intention ou du projet : dessins préparatoires, maquettes, simulations numériques, photomontages…

 

Œuvre comme projet : dépassement du prévu et du connu, statut de l’action, travail de l’œuvre.

 

Processus créatif, intentionnalité, formalisation, non-directivité de l’artiste : interaction entre l’idée de l’oeuvre et sa production, diversité des processus ou des stratégies de l’artiste, prise en compte des possibilités de l’improvisation, de l’éphémère, de la trace, de l’enregistrement…

 

Devenir du projet artistique : inachèvement, transformation, réemploi, accident, altération, recréation…

 

Créer à plusieurs plutôt que seul 

Contextes et dynamiques de collaboration et co-création : situations et modalités d’association, visées et compétences associées, auteurs et signature.

 

Traditions et approches contemporaines de l’atelier collectif ou du collectif d’artistes : continuité, rupture, nouvelles modalités des relations entre artiste concepteur et assistants…

 

Déterminismes de la création à plusieurs : nécessité ou désir de la création associant des compétences diverses, mutualisation des ressources…

 

Économie de la production collective : association, syndicat et collectif d’artistes, réseau, outils de prototypage de type « FabLab », ateliers partagés…

 

 

 

Interdisciplinarité artistique :

- Liens entre arts plastiques et architecture, paysage, design d’espace et d’objet

 

Environnement et usages de l’œuvre ou de l’objet

 

Liens entre partis-pris et formes d’une architecture, d’un paysage, d’un objet de design : approches sensibles, de la main jusqu’au corps entier, impliquant les questions de l’échelle, du volume, de l’espace selon la destination d’un projet ou d’une réalisation…

 

Relations entre construction, fabrication et données matérielles : potentialités et dialogues des matériaux selon un programme, des fonctions, un site, des usages…

 

- Liens entre arts plastiques et cinéma, animation, image de synthèse, jeu vidéo

 

Animation des images et interfaces de leur diffusion et de réception

 

Relations aux lieux, projections, écrans : espaces et modalités de diffusion des images animées dans la création contemporaine, incidences du numérique sur l’affranchissement du rapport aux espaces ou aux supports…

 

Immersion et interaction : dispositifs intégrant des projections et des écrans, implication ou interactivité avec un public…

 

- Liens entre arts plastiques et théâtre, danse, musique

 

Théâtralisation de l’œuvre et du processus de création

 

Mise en espace : oeuvre présentée ou représentée face ou au milieu d’un public, usages des potentiels ou des contraintes d’une architecture, d’un espace extérieur…

 

Mise en scène : jeux sur les données sensibles, spatiales, sonores…, implication ou non d’un public…

 

 

 

Questionnements artistiques transversaux 

- L’artiste et la société : faire œuvre face à l’histoire et à la politique

 

Engagement artistique spontané ou documenté dans les débats du monde

 

Recours aux documents, aux archives et aux traces

https://clipchamp.com/watch/U21tT7Sqkxo 

L’art et le travail de mémoire, le témoignage d’événements du passé et du présent

 

- L’art, les sciences et les technologies : dialogue ou hybridation

 

Assimilation, appropriation, réorientation de connaissances scientifiques et de technologies pour créer

 

Collaborations entre artistes et scientifiques, connaissances en partage, influences réciproques

 

L’artiste chercheur, ingénieur, inventeur, explorateur

Prononciation de "Brunelleschi" à revoir

- Mondialisation de la création artistique : métissages ou relativité des cultures du monde

 

Créer dans l’itinérance du voyage personnel, d’une carrière artistique, d’un exil

 

Relier les dimensions locales et mondiales des ressources, des pratiques, des cultures

 

Hybridation des cultures dans leur diversité artistique, historique et géographique