1% artistique

L’idée de consacrer un crédit spécial à la réalisation de décorations monu­mentales dans les grandes construc­tions entreprises par l’État s’est concrétisée en 1936. La règle du 1 % n’est cependant constituée qu’en 1951 et ne concerne que les construc­tions des établissements scolaires.

Son élargissement à l’ensemble des constructions nouvelles et des ouvrages destinés à rehausser l’inté­rêt esthétique des édifices publics et de ses abords impose à tous les maîtres d’ouvrages la commande ou l’acquisition d’une ou plusieurs œuvres d’art, avec le soutien logis­tique du ministère de la Culture.