Mouvement

Le mot « mouvement » désigne un ensemble d’œuvres de la même période. Elles présentent les mêmes caractères artistiques. Leurs artistes utilisent souvent la même technique. Ils sont intéressés par les mêmes sujets et les formes restent dans le même esprit.

Exemples de mouvements : le mouvement réaliste, le mouvement impressionniste, le mouvement du Pop’Art, le mouvement de la Figuration narrative, etc.

On peut aussi utiliser les termes « courant », « style », « tendance », « école ».

Voir en détail, par exemple le mouvement du Nouveau Réalisme.

Des artistes se réclament parfois d’un mouvement tandis que d’autres en rejettent l’appartenance, même si l’histoire de l’art les y classe.

En 1926, Giorgio De Chirico revient à Paris où il rencontre les surréalistes. A Rome, il avait déjà fait le portrait de Paul Eluard avec sa femme Gala. Il raconte avoir été très apprécié par le mouvement surréaliste avant guerre, mais ses toiles plus récentes ont jeté « un certain froid » entre lui et eux. Ils ne pouvaient plus le présenter comme « un jeune homme halluciné, hanté par des visions« . Lui-même parle des surréalistes en des termes sarcastiques, les considérant comme des « poseurs » et ne les prenant pas du tout au sérieux. Au sujet de la « rupture » picturale accomplie par De Chirico après la guerre, le peintre répond : « Je ne vois pas quelle loi m’obligeait à continuer à faire ce que je faisais avant« . La rupture avec les surréalistes est accomplie, devenant même « hostiles » à son égard.

Certains artistes dépassent les mouvements artistiques et sont un pan de l’histoire de l’art à eux seuls comme Pablo Picasso, à la fois cubiste, surréaliste, pour certaines oeuvres minimaliste, conceptuel…